Venus

La distance de Vénus au Soleil est comprise entre 0,718 et 0,728 UA, avec une période orbitale de 224,7 jours. Vénus est une planète tellurique, comme le sont également Mercure, la Terre et Mars. Elle possède un champ magnétique très faible et n’a aucun satellite naturel. Elle est, avec Uranus, l’une des deux seules planètes du Système solaire dont la rotation est rétrograde, et la seule ayant une période de rotation (243 jours)supérieure à sa période de révolution. Vénus présente en outre la particularité d’être quasiment sphérique.

Vénus est presque aussi grande que la Terre — son diamètre représente 95 % de celui de notre planète — et a une masse équivalente aux quatre cinquièmes de celle de la Terre. Sa surface est dissimulée sous d’épaisses couches de nuages très réfléchissants. Étant plus proche du Soleil que la Terre, elle présente des phases au même titre que la Lune et Mercure.

L’atmosphère de Vénus est près de cent fois plus massive que celle de la Terre. Compte tenu de sa composition et de sa structure, cette atmosphère génère un très puissant effet de serre à l’origine des températures les plus élevées mesurées à la surface d’une planète du Système solaire : près de 740 K (environ 465 °C) en moyenne à la surface — supérieures à celles de Mercure, pourtant plus proche encore du Soleil, où les températures culminent à 700 K (environ 425 °C) — et ceci bien que l’atmosphère ne laisse passer que le quart de l’énergie solaire incidente.

À cette pression (9,3 MPa) et à cette température (740 K), le CO2 n’est plus un gaz, mais un fluide supercritique (intermédiaire entre un gaz et un liquide), d’une masse volumique voisine de 65 kg/m3.

La topographie de Vénus présente peu de reliefs élevés, et consiste essentiellement en de vastes plaines a priori volcaniques géologiquement très jeunes. De très nombreux volcans ont été identifiés à sa surface, mais sans véritables coulées de lave, ce qui constitue une énigme.

À l’instar de Mars, Vénus aurait ainsi peut-être connu, il y a plusieurs milliards d’années, des conditions tempérées permettant l’existence d’eau liquide en surface, eau aujourd’hui disparue — par évaporation puis dissociation photochimique dans la haute atmosphère — au point de faire de cette planète l’une des plus sèches du Système solaire.

La planète Vénus a été baptisée du nom de la déesse Vénus de la féminité et de l’amour physique dans la mythologie romaine. Elle était déjà connue des Babyloniens à l’Âge du bronze, associée à la déesse Ishtar de la mythologie mésopotamienne.

Lorsque Vénus est visible, elle apparaît toujours la première dans le ciel du soir et disparaît la dernière dans le ciel du matin. C’est l’astre le plus brillant du ciel, après le Soleil et la Lune. Cette particularité la rendait utile aux bergers, car ils pouvaient s’orienter en la voyant : le soir,; elle se trouve toujours dans la direction ouest ; le matin, toujours vers l’est

Néanmoins, les bergers étaient habituées à la vie en pleine nature et possédaient d’autres méthodes pour s’orienter. Une autre hypothèse est donc que l’expression “étoile du Berger” vienne plutôt de l’affection des bergers pour cet astre à force de le retrouver tous les matins ou tous les soirs. Les citadins et les fermiers, pris par leurs occupations, ne regardaient pas Vénus aussi souvent.

[Source: Wikipedia]